jeudi 27 novembre 2008

Latéralité

16 % de la population serait gauchère. Moi, je fais partie d’une frange encore plus bizarre de personnes : je ne suis ni gauchère, ni droitière, mais l’une ou l’autre selon ce que je fais. D’ailleurs, pendant mon enfance, on m’avait fait faire des tests, pour y voir plus clair. Et le résultat était que j’étais capable de dessiner un cercle avec chacune de mes mains. J’ai refait des tests récemment, cités sur le site www.lesgauchers.com, et c’est un coup une main, un coup l’autre qui domine.
En gros, d’après mes observations, tout dépend de mon activité : ce qui demande de la précision, comme écrire ou tenir mes couverts, je le fais avec la main gauche. Par contre, pour tout ce qui demande de la force, c’est plutôt la main droite. Ca peut mener à des situations cocasses : lorsque je jouais au volley, je servais à la cuillère avec la main gauche, mais je smashais avec la main droite. Déconcertant pour mes adversaires !

Quand j’aide des enfants à manger, je mets toujours la cuillère du mauvais côté de l’assiette, sauf quand l’enfant en question est mon petit neveu, qui est gaucher !
Et c’est même un casse-tête pour écrire ou dessiner avec Rose, ma grande droitière, quand elle vient sur mes genoux. Faites le test pour voir...

Rose s’est rendu compte que nous n’utilisions pas la même main, et par solidarité, elle m’a dit « moi aussi maman, je veux me servir de ma main gauche. » C’est mignon, mais c’est irréaliste !

1 commentaire:

gbrial a dit…

Ce matin, ma poupette m'en a sorti une belle sur ce sujet ! Elle avait pris sa cuillère de la main gauche, et je lui ai dit de changer.
Elle m'a alors dit, très sérieusement " et ben moi, quand je prends doudou, je suis gauchère. Je suis un peu gauchère et un peu droitière ".